Soudan/Darfour

 

27 avr. 2011

Soudan/Darfour

Précisions sur le processus référendaire contesté - Dans un communiqué publié hier, le LJM a réitéré son opposition au processus référendaire sur le statut administratif du Darfour, prévu le 1er juillet 2011 à peine quelques jours avant la déclaration d’indépendance du Sud-Soudan. Le groupe rebelle soutient que la «décision du gouvernement (soudanais) d’emprunter cette direction va saboter tout le processus de paix tel que le voudrait des membres du gouvernement s’opposant au Forum de Doha». Le LJM averti aussi le NCP que le scrutin, si tenu avant le retour des personnes réfugiés et déplacées, «exclurait une grande partie des citoyens darfouris». D’autre part, la Commission électorale nationale (CEN) a annoncé que le référendum sera administré par les autorités locales, qu’il nécessiterait une majorité absolue (50%+1) afin qu’une option l’emporte sur l’autre et que la mise à jour du registre électoral sera entrepris à partir de la semaine prochaine. Le NCP s’est engagé à assurer un environnement favorable à la conduite du référendum, notamment en levant prochainement l’état d’urgence.

 

 

Partagez cette actualité


 

 

 

 

Opérations liées :

MINUAD