Forum régional de Bamako

Forum régional de Bamako

15 juin 2009 - 17 juin 2009

Séminaire régional destiné à l’Afrique de l’Ouest tenu à Bamako, au Mali

 

 

Le ROP a organisé à la demande de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF), en collaboration avec le gouvernement du Mali, l’ONU et le Ministère des Affaires étrangères du Canada, un séminaire régional destiné à l’Afrique de l’Ouest abordant les pratiques et les paramètres de la participation francophone aux opérations de maintien de la paix de l’ONU. Le Forum, qui s’est déroulé entre le 15 et le 17 juin 2009, était financé par l’OIF et par le Ministère canadien des Affaires étrangères. Parmi ses intervenants figuraient notamment le Secrétaire général adjoint aux opérations de maintien de la paix des Nations Unies, Alain Le Roy.

 

De droite à gauche : Jean-Marie Guéhenno, ancien Secrétaire général adjoint aux opérations de maintien de la paix des Nations Unies, Alain Le Roy, Secrétaire général adjoint aux opérations de maintien de la paix des Nations Unies, Hugo Sada, Délégué à la paix, à la démocratie et aux droits de l’Homme de l’OIF et Jocelyn Coulon, directeur du ROP.

 

Pour en savoir plus

- Consulter l’ensemble de la documentation utilisée lors du Forum régional de Bamako, tel que les discours, le contenu des présentations et le matériel pédagogique

- Consulter les photos de l’évènement

- Consulter la revue de presse de l'évènement ainsi que les communiqués de presse de l'OIF et du ROP.

-Consulter les constats et les recommandations tirées du Forum

Objectifs du forum régional

Forum de Bamako - AfficheEn octobre 2008, le Canada a été l’hôte de la XIIe Conférence des chefs d’État et de gouvernement membres de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF). À l’issue de ce Sommet, les chefs d’État et de gouvernement se sont engagés à travers la Déclaration de Québec à « mettre en œuvre de façon beaucoup plus vigoureuse le dispositif des déclarations de Bamako et de Saint-Boniface, et l’assortir d’engagements concrets ». Parmi les mesures devant être prises, les États et gouvernements ont souligné leur détermination à « renforcer les capacités des États francophones en matière de maintien de la paix, et les encourager à fournir à l’ONU et aux organisations régionales compétentes, dans la mesure de leurs moyens, des contingents francophones (militaires, policiers et civils) afin d’accompagner les transitions et de consolider la paix. »

 

À l’initiative de l’OIF, et en collaboration avec l’ONU et le gouvernement du Mali, le Réseau francophone de recherche sur les opérations de paix (ROP) organise un forum régional à Bamako (Mali), du 15 au 17 juin 2009, portant sur les pratiques et paramètres de la participation aux opérations de maintien de la paix de l’ONU. Le Forum est financé par l’OIF et le Ministère canadien des Affaires étrangères. L’objectif de cette rencontre est de créer un cadre d’information et d’échange entre les États francophones d’Afrique de l’Ouest et le Département des opérations de maintien de la paix (DOMP) de l’ONU sur les normes et procédures qui gouvernent la mise en place et la participation aux opérations de maintien de la paix, de manière à permettre aux États de saisir toute la mesure des opportunités offertes dans ce cadre et de prendre les décisions relatives à leur participation aux OMP en pleine connaissance du dispositif existant.

 

Ce forum se veut aussi un espace de dialogue, de réflexion et d’échange entre les États contributeurs, les organisations régionales (Union africaine, Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest) et le système des Nations unies, sur les meilleures pratiques et les leçons apprises en matière de participation aux OMP au niveau stratégique, tactique et opérationnel.Certes, la préparation en vue de participer aux OMP de l’ONU est un processus complexe ; mais ce forum entend aller au-delà de la simple présentation des écueils à éviter. Il conçoit plutôt la participation aux OMP comme une opportunité à saisir, comme un pilier de la modernisation et de la professionnalisation des forces armées et de sécurité nationales. Ainsi, la participation aux OMP représente un choix structurant pour l’État contributeur, choix qui comporte des avantages, mais également certaines contraintes et certains risques. D’où l’importance de prendre toute la mesure des diverses dimensions de cette participation et de son implication à moyen et long terme.

 

Forum de Bamako- Juin 2009


Ont été présents :

 

Programme

 

Discours d’ouverture et de clôture

 

Discours prononcés le 15 juin 2009 à l’École de maintien de la paix Alioune Blondin BEYE de Bamako

 

- Mot de bienvenue du GBR de gendarmerie Souleymane Y. Sidibé, Directeur général de l’EMP

 

- Exposé d’ouverture prononcé par Monsieur Jean-Marie Guéhenno, ancien secrétaire général adjoint de l’ONU au OMP

 

- Discours de M. Hugo Sada, Délégué à la Paix, à la Démocratie et aux Droits de l’Homme pour l’OIF

 

- Discours de S.E. Mme Virginie Saint-Louis, Ambassadeure du Canada au Mali

 

- Discours d’ouverture de S.E. M. Moctar Ouane, Ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale du Mali

 


Atelier 1 : Évolution du maintien de la paix et espace francophone

 

- Intervention de Jocelyn Coulon, Directeur du Réseau francophone de recherche sur les opérations de paix

 

 

Atelier 2 : La génération de force

 

- Intervention du Colonel Willem Van Dullemen, Chef des opérations militaires en cours, Bureau des affaires militaires, Département des opérations de maintien de la paix ; ONU .

 

- Intervention de M. Mody Berethe, Officier chargé de la réforme de la police, Capacité permanente de police, Division police, Département des opérations de maintien de la paix ; ONU.

 

 

Atelier 3 : La dimension financière

 

- Intervention de M. Pierre Léveillé, Chef d’unité, Division de la gestion financière et d’appui, Département de l’Appui aux Missions de l’ONU

 

 

Atelier 4 : La relation entre le DOMP et les États contributeurs

 

- Présentation powerpoint du Capitaine de Vaisseau Ndome Faye, Attaché de Défense du Sénégal à l’ONU

 

- Intervention du Capitaine de Vaisseau Ndome Faye

 

 

Atelier 5 : Panorama des formations et des offres de partenariats disponibles

 

- Intervention du Dr. Modibo Goïta, professeur à l’École de maintien de la paix de Bamako et Conseiller à la Direction des Écoles militaires de l’État-major général des armées du Mali

 

- Intervention de Messieurs Mody Berethe, Officier chargé de la réforme de la police, Capacité permanente de police, Division police, Département des opérations de maintien de la paix et du Colonel Willem Van Dullemen, Chef des opérations militaires en cours, Bureau des affaires militaires, Département des opérations de maintien de la paix

 

- Intervention de M. Sébastien Bergeon, Conseiller, Secrétariat général du Conseil de l’Union européenne, Partenariat UE-Afrique pour la paix et la sécurité

 

- Intervention de M. Vincent Charron, Programme d’opérations mondiales de soutien à la paix, Ministère canadien des Affaires étrangères et du Commerce international

 

 

Atelier 6 : Exemple de la coopération Bénin-Belgique

 

- Intervention du Général de brigade Massouhoudou Kpémbi, Attaché de Défense du Bénin auprès de l’ONU

 

- Intervention du Major Patrick Lecroart, Département Stratégie, Relations bilatérales Afrique sub-saharienne, Ministère de la Défense belge

 

 

Discours de clôture

 

- Discours de clôture de M. Alain Le Roy, Secrétaire général adjoint de l’ONU aux opérations de maintien de la paix

 

- Mot de synthèse et de conclusion prononcé par Monsieur Jean-Marie Guéhenno, ancien secrétaire général adjoint de l’ONU au OMP