Historique de l'opération ECOMOG Sierra Leone

< Retour au détail de l'opération ECOMOG Sierra Leone

ECOMOG Sierra Leone       Sierra Leone

Groupe d'observateurs militaires de la CEDEAO en Sierra Leone (1998-2000)

 

La première intervention du groupe d'observateurs militaires (ECOMOG) de la CEDEAO dans le conflit sierra léonais date de 1991 lorsqu'il a apporté son aide aux forces armées sierra-léonaises pour défendre le gouvernement de Joseph Momoh, en prise avec une rébellion menée par le Front Uni Révolutionnaire (FUR). Joseph Momoh sera finalement renversé par sa propre armée, au cours de l'un des nombreux coups d'état que connaîtra le pays.



L'un de ces coups d'état renversera le président démocratiquement élu, Ahmed Tejan Kabbah, le 25 mai 1997, provoquant une nouvelle intervention de l'ECOMOG. La date exacte de la création formelle du Groupe n’est pas certaine. Toutefois, les ministres des affaires étrangères de la CEDEAO, le 18 juillet 1997, et les chefs d’État, le 29 août 1997 (décision A/DEC.7/8/97), ont approuvé cette mission. Celle-ci est alors déployée au Libéria où une guerre civile a porté au pouvoir le chef rebelle Charles Taylor, soutien indéfectible du FUR dirigé par Foday Sankoh.

 

Le 8 octobre 1997, le Conseil de Sécurité des Nations Unies proclame un embargo sur les armes et les produits pétroliers à destination de la Sierra Leone et autorise la CEDEAO à veiller à sa mise en oevre (résolution 1132). Le 23 octobre 1997, sous la pression du Comité des 5 de la CEDEAO, la junte au pouvoir signe un accord de cessez-le-feu.

 

En février 1998, la violation du cessez-le-feu entraîne une riposte de l'ECOMOG qui finira par renverser la junte militaire, ouvrant la voie au retour du président Kabbah le 10 mars. Ceci ne met toutefois pas fin au conflit et de nouveaux combats opposeront le FUR à l'ECOMOG en 1998 et en 1999.

 

Le 7 juillet, les parties au conflit signent un accord de paix à Lomé, prévoyant la mise en place d'un gouvernement d'union nationale. Cet accord permet à l'ONU d'autoriser le déploiement de la Mission des Nations Unies en Sierra Leone (MINUSIL) le 22 octobre 1999, en remplacement de la Mission d'Observation des Nations Unies en Sierra Leone (MONUSIL) et de l'ECOMOG. Cependant, il faudra attendre l'intervention britannique suite à la prise d'otages par le FUR de 500 soldats de la MINUSIL pour stabiliser la situation au Sierra Leone.

 

La mission de l'ECOMOG prendra fin le 2 mai 2000, avec l'intégration de certains de ses éléments à la MINUSIL.