Géorgie/Russie/OSCE

 

9 mai 2011

Géorgie/Russie/OSCE

L’accès de la Russie à l’OMC gênée par la Géorgie

Le souhait de la Russie de devenir membre de l’OMC est frustré par la Géorgie. En dépit du soutien des États-Unis et de l’UE, l’adhésion de la Russie à l’OMC est pour l’heure bloquée par la Géorgie qui exige, tel que stipulé dans les règlements de l’OMC, d’avoir le plein contrôle des mouvements de marchandises le long de ses frontières internationales, alors que la Russie reconnaît et soutient les deux provinces indépendantistes de l’Abkhazie et de l’Ossétie du Sud. Traditionnellement, la décision d’accepter un nouveau membre est prise à l’unanimité au sein de l’OSCE, même si selon les statuts de l’organisation, un vote à la majorité des deux tiers suffirait. La Géorgie pourrait ainsi pousser la Russie à devenir le premier pays à être accepté au sein de l’OMC sans faire l’unanimité de ses États-membres.

 

 

Partagez cette actualité


 

 

 

 

Opérations liées :

MSUE