Haïti

 

11 mai 2011

Haïti

Haïti : pas de second mandat pour les futurs présidents

L’Assemblée Nationale a apporté lundi soir de nombreuses modifications à la constitution haïtienne, l’une d’entre elle interdisant à un président élu de briguer un second mandat. Comme le résume un professeur américain expert d’Haïti, Robert Faton, cette décision des députés et sénateurs est fondée sur « la peur d'avoir un président trop fort » qui pourrait rester au pouvoir à vie. L’histoire récente d’Haïti a en effet été marquée par le règne des Duvalier, père et fils, qui ont fait main basse sur le pays pendant près de 50 ans. François Duvalier, surnommé « Papa doc », a d’abord été président de 1957 à 1964 avant de modifier la constitution pour s’autoproclamer « président à vie ». Il a ensuite désigné comme successeur son fils de 19 ans, Jean-Claude Duvalier, qui fut président de 1971 à 1986. Le président actuel, Michel Martelly, ne pourra donc se représenter en 2016.

 

 

Partagez cette actualité


 

 

 

 

Opérations liées :

MINUSTAH