Afghanistan

 

17 mai 2011

Afghanistan

Les États-Unis souhaiteraient encourager les pourparlers avec les talibans d'ici à juillet

Un haut-responsable afghan a affirmé hier au Washington Post qu’un représentant américain était présent à trois rencontres, au Qatar et en Allemagne, avec un proche du chef des talibans, le mollah Omar. La dernière rencontre avec cet individu aurait eu lieu « il y a huit ou neuf jours ». Sous le couvert de l’anonymat, un responsable américain affirme quant à lui que des contacts exploratoires ont débuté en février après une tentative avortée vers la fin 2010 où ils avaient fait affaire avec un imposteur se faisant passer pour un chef taliban. Les discussions se tiennent par le biais d’intermédiaires et les talibans auraient fait une série de demandes afin de permettre des pourparlers directs avec les États-Unis, notamment avec l’ouverture d’un bureau formel, possiblement au Qatar. Il semble également que le réseau Haqqani ne soit pas impliqué dans ces discussions.

 

 

Partagez cette actualité


 

 

 

 

Opérations liées :

FIAS MANUA

 

 

 

États liés :

États-Unis