Soudan/HRW

 

27 mai 2011

Soudan/HRW

L'arrestation de Mladic envoie un signal à el-Béchir, selon HRW

Une représentante de l’ONG Human Rights Watch, Elise Keppler, a souligné hier que l’arrestation de Ratko Mladic envoyait un signal fort aux fugitifs qui tentent d’échapper à la justice internationale, tels que le président soudanais Omar el-Béchir. Elle a par ailleurs ajouté que cette interpellation montrait que la justice internationale ne visait pas uniquement les dirigeants africains, répondant ainsi aux accusations formulées par l’UA à l'encontre de la CPI. Les pays membres de l'UA reprochent en effet à la CPI et notamment à son procureur, Luis Moreno-Ocampo, de prendre parti contre les dirigeants africains. Nous « ne sommes pas contre la CPI, nous sommes contre Ocampo, qui rend une justice avec parti pris », avait dit l'an dernier le président de la Commission de l'UA, Jean Ping.

 

 

Partagez cette actualité


 

 

 

 

Opérations liées :

MINUAD MINUS