Afghanistan/États-Unis/Pakistan

 

2 juin 2011

Afghanistan/États-Unis/Pakistan

Abandonner Islamabad serait dangereux pour les États-Unis

Le chef d'état-major interarmées américain, l’amiral Michael Mullen, a déclaré aujourd’hui lors d’un déjeuner avec des journalistes à Washington que le Pakistan avait besoin de temps pour faire son introspection après le raid mené par les forces spéciales contre la cache d’Oussama Ben Laden, le chef historique d’Al-Qaïda, à Abbottabad, au nord d'Islamabad. Selon lui le pire pour les États-Unis serait de « laisser tomber » le Pakistan. Si tel était le cas, « d'ici dix ans, d'ici 20 ans, nous y retournerions et tout serait plus exacerbé, tout serait plus dangereux », explique-t-il.

 

 

Partagez cette actualité


 

 

 

 

Opérations liées :

FIAS

 

 

 

États liés :

États-Unis Pakistan