Haïti/ONU

 

21 juin 2011

Haïti/ONU

Le HCR et le HCDH exhortent les pays de ne pas expulser les réfugiés haïtiens

Le HCR et le HCDH demandent aujourd'hui aux États de ne pas procéder à des expulsions forcées des réfugiés haïtiens vers leur pays d’origine, pour des raisons humanitaires. Le porte-parole du HCR, Adrian Edwards, affirme en effet qu’en raison de la persistance des conditions précaires dans le pays, « le HCR et le HCDH exhortent les gouvernements à renouveler, pour des raisons humanitaires, les autorisations de résidence et autres mécanismes qui ont permis aux Haïtiens de rester en dehors de leur pays ». Plus d’un an après le séisme de janvier 2010 ayant causé près de 700 000 déplacés et un nombre inconnu de réfugiés, Haïti demeure un pays fragile qui ne peut assumer la protection et la prise en charge des personnes rapatriées, notamment les plus vulnérables telles que les personnes handicapées, les malades ou les victimes d’abus sexuels.

 

 

Partagez cette actualité


 

 

 

 

Opérations liées :

MINUSTAH