RDCongo

 

28 juin 2011

RDCongo

Les hommes du colonel Kifaru seraient coupables des viols massifs

Une mission conjointe de la MONUSCO, d’OCHA, du HCR et d'ONG locales, envoyée sur place le 25 juin, indique aujourd’hui qu’au moins 121 femmes du village de Nakiele, au Sud-Kivu, auraient été violées dans la nuit du 11 au 12 juin par les hommes du colonel Niragire Kifaru, commandant du secteur et ancien milicien Maï Maï. La centaine de militaires sous son commandement avait auparavant déserté un camp d'entraînement où ils devaient être intégrés à l'armée. Le ministre congolais de l'Information, Lambert Mende, a donné l’ordre à l'armée de localiser le colonel Kifaru et de le capturer avec ses hommes.

 

 

Partagez cette actualité


 

 

 

 

Opérations liées :

EUPOL - RDCongo EUSEC - RDCongo MONUSCO