Somalie

 

17 juill. 2011

Somalie

L’ONU commence à acheminer l’aide par voie aérienne

Alors que la Corne de l’Afrique fait face à une sécheresse sans précédent depuis 60 ans, l’UNICEF annonce dans un communiqué qu’elle a commencé à acheminer de l’aide par voie aérienne aux populations du sud de la Somalie. Cette aide comprend des médicaments, de la nourriture et du matériel d’assainissement de l’eau. Au début du mois, les rebelles islamistes somaliens d’Al Shebab ont décidé de lever l’interdiction, décrétée en 2009, de délivrer de l’aide dans les zones sous leur contrôle. L’UNICEF précise qu’elle avait pu apporter de l’aide dans certaines zones pendant l’embargo, mais pas par voie aérienne. Un porte-parole des rebelles, Sheik Ali Mohamud Rage, a par ailleurs indiqué que l’organisation avait formé un comité pour gérer la sécheresse avec lequel les agences humanitaires devraient coopérer. « Qu’ils soient musulmans ou non musulmans, (si) leur intention est seulement d’aider ceux qui souffrent, ils peuvent contacter le comité qui leur donnera accès aux zones touchées par la sécheresse », a-t-il indiqué. Selon les experts, cette décision pourrait être motivée par l’embarras que cause l’exode massif de somaliens habitant les zones qu’ils contrôlent vers les camps au Kenya et en Éthiopie, dans lesquels près de 1 500 personnes arrivent par jour. Elle pourrait réduire l’afflux des réfugiés et améliorer la condition des somaliens. Les agences humanitaires estiment que la famine guette 10 millions de kenyans, d’ougandais, d’éthiopiens et de somaliens.

 

 

Partagez cette actualité


 

 

 

 

Opérations liées :

AMISOM BUPNUS EUTM- Somalie