Soudan/Darfour

 

24 juill. 2011

Soudan/Darfour

Khartoum critique Gambari

Le chef de la délégation soudanaise à Doha, Amin Hassan Omer, a critiqué hier le chef de la MINUAD, Ibrahim Gambari, pour ses paroles devant le Conseil de sécurité cette semaine. Suite à la signature de l’accord de paix entre le NCP et le LJM mi-juillet, M. Gambari, qui est aussi le médiateur par intérim de l’ONU et de l’UA, avait souligné la nécessité de lever l’état d’urgence au Darfour et d’entamer le dialogue politique dans une atmosphère libre de toute arrestation arbitraire, menace ou violation des droits de l’homme. « La levée de l’état d’urgence est un droit souverain de l’État », a répondu M. Omer.

 

 

Partagez cette actualité


 

 

 

 

Opérations liées :

MINUAD