Soudan/Darfour

 

28 juill. 2011

Soudan/Darfour

Le JEM estime que la fermeture du processus de Doha signifierait un retour à la guerre

Le porte-parole du JEM, Gibreel Adam Bilal, a déclaré hier que la fermeture du processus de Doha, qui vise à mettre fin à huit années de conflit au Darfour, serait synonyme d’un retour à la guerre entre son mouvement et le gouvernement du Soudan. M. Bilal indique que la délégation du JEM présente à Doha attend toujours une réponse à sa lettre envoyée le 18 juillet au ministre qatari des Affaires étrangères et co-facilitateur du processus, Ahmed bin Abdullah Al-Mahmoud, lettre lui demandant ce qu’il advient du processus, maintenant que les médiateurs onusiens ont quitté Doha et que la délégation soudanaise s’apprête à retourner à Khartoum. Le Soudan et le JLM ont signé un accord de paix le 14 juillet, alors que le JEM exige la renégociation de chacun des sept chapitres du document ayant servi de base aux discussions de Doha, ce à quoi se refuse le gouvernement soudanais.

 

 

Partagez cette actualité


 

 

 

 

Opérations liées :

MINUAD