Serbie/Kosovo

 

1er août 2011

Serbie/Kosovo

Hashim Thaci affirme qu'« il n’y aura pas de retour en arrière »

Le Premier ministre kosovar, Hashim Thaci, déclare aujourd’hui qu’il ne renoncera pas à rétablir l’autorité de Pristina sur le nord du Kosovo car la patience du pays a été « épuisée ». « Il n’y aura pas de retour en arrière et il n’y aura pas de compromis avec quiconque concernant la sécurité de l’État », assure-t-il à l'AFP. « Le changement de la situation ici est inarrêtable », continue-t-il. M. Thaci a envoyé lundi dernier des forces spéciales dans le nord du pays pour contrôler les postes-frontières litigieux de Jarinje et de Brnjak, dans le but de faire appliquer un embargo contre les produits serbes. Cette initiative, dénoncée par Belgrade et l’UE, a déclenché la colère des habitants de la région, majoritairement peuplée de Serbes qui considèrent toujours Belgrade comme leur capitale. Un soldat kosovar a été tué, un poste-frontière a été incendié et des barrages routiers ont été érigés afin d’empêcher la KFOR de se rendre sur les lieux.

 

 

Partagez cette actualité


 

 

 

 

Opérations liées :

EULEX-Kosovo KFOR MINUK OMIK