Soudan/Violences sexuelles

 

4 août 2011

Soudan/Violences sexuelles

L’ONU critique le Soudan pour son non-respect de la liberté de la presse

La Représentante spéciale de l'ONU chargée de la lutte contre les violences sexuelles dans les conflits armés, Margot Wallström, a publié hier soir un communiqué dans lequel elle critique vivement le Soudan pour l’incarcération d’Amal Habani, un journaliste locale. M. Habani a été emprisonné pour avoir rapporté le viol d’une militante de l’opposition par des policiers. « Quels que soient les tenants de cette affaire, les journalistes soudanais ont le droit de faire état d'un viol et d'autres formes de violences sexuelles. Les violeurs - pas les journalistes - doivent être jugés au Soudan. C'est seulement en s'attaquant ouvertement à la violence sexuelle que nous avons une chance (...) de l'éradiquer », a déclaré Mme Wallström.

 

 

Partagez cette actualité


 

 

 

 

Organisations liées :

ONU