Soudan/Soudan du Sud

 

13 août 2011

Soudan/Soudan du Sud

La Russie et la Chine bloquent la condamnation des combats au Sud-Kordofan par le Conseil de sécurité

Des diplomates de l’ONU indiquent que les États-Unis et la France ont du retirer hier une déclaration du Conseil de sécurité de l'ONU condamnant les combats et réclamant un cessez-le-feu au Sud-Kordofan, du fait des objections soulevées par la Chine, la Russie, l’Inde et le Liban. Doutant de la véracité des allégations d’atrocités commises dans la région, ces derniers s’opposeraient en effet à toute condamnation des bombardements aériens. Pékin est le plus gros investisseur dans le domaine pétrolier au Soudan. Selon la porte-parole de l’OCHA, Amanda Pitt, plus de 200 000 personnes auraient été tuées, blessées ou déplacées depuis que les combats ont commencé au Sud-Kordofan en juin.

 

 

Partagez cette actualité


 

 

 

 

Opérations liées :

FISNUA