Côte d'Ivoire/UA

 

14 août 2011

Côte d'Ivoire/UA

L'UA appelle à des mesures contre le mercenariat

Suite à la publication d’un rapport d’une délégation du Conseil de paix et de sécurité (CPS) qui fait état de la présence de mercenaires « circulant librement » en Côte d'Ivoire et dans la région, l’UA appelle aujourd’hui la CEDEAO, ses pays membres et ses alliés internationaux à prendre des mesures contre le mercenariat. Plus globalement, l'UA demande un soutien international pour la reconstruction post-conflit et le développement, la réconciliation nationale et la réforme des secteurs de la sécurité et de la défense. Conscients des dangers que représente ce phénomène pour la sécurité dans la région, Abidjan et Monrovia avaient de leur côté annoncé le mois dernier la conclusion prochaine d’un accord visant à « enrayer le mercenariat ». Plusieurs rapports de l’ONU ont indiqué que la crise postélectorale en Côte d’Ivoire a été entretenue par les mercenaires libériens qui se battaient aux côtés de l'ex-président Laurent Gbagbo, mais aussi du nouveau président Alassane Ouattara. Un mercenaire arrêté au Liberia en juin, Isaac Chegbo, a par exemple indiqué avoir eu près de 200 hommes sous son commandement pour défendre M. Gbagbo; un autre chef libérien a déclaré que les 30 hommes qu’il dirigeait s’étaient battus pour M. Ouattara avant de se révolter.

 

 

Partagez cette actualité


 

 

 

 

Opérations liées :

ONUCI

 

 

 

Organisations liées :

UA