RDCongo

 

15 août 2011

RDCongo

Les attaques au Sud-Kivu sont l'oeuvre d'anciens membres des FARDC et non du FDLR

Le Mwami Désiré Rugemaninzi, chef de la collectivité de Kabare au Sud-Kivu, a affirmé hier que « les attaques armées récurrentes dans le groupement de Katana dans le territoire de Kabare sont l’œuvre des déserteurs des FARDC originaires de ce groupement et pas des miliciens des Forces démocratiques pour la libération du Rwanda (FDLR) ». Soulignant que ces militaires ont « longtemps vécu dans le milieu » et connaissent suffisamment la région pour accéder aux différents villages, il appelle l’armée à s’impliquer et arrêter les coupables. Celle-ci a indiqué qu’une enquête était en cours. Deux personnes ont trouvé la mort et plusieurs biens ont été pillés ce vendredi lors de la dernière d’une série d’attaques originellement attribuées aux membres des FDLR.

 

 

Partagez cette actualité


 

 

 

 

Opérations liées :

EUPOL - RDCongo EUSEC - RDCongo MONUSCO