Soudan/Soudan du Sud

 

30 août 2011

Soudan/Soudan du Sud

Khartoum aurait tué 26 personnes au Sud-Kordofan

Les ONG Amnesty International et Human Rights Watch accusent le gouvernement soudanais d’avoir tué 26 personnes et blessé 45 autres dans les bombardements qu’il mène depuis juin au Sud-Kordofan. « Les attaques indiscriminées dans des zones civiles et les restrictions sur l’assistance humanitaire peuvent constituer des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité », accuse Donatella Rovera, une responsable d’Amnesty International. « Le gouvernement soudanais est littéralement en train de s’en tirer avec ces meurtres et essaye d’empêcher le monde extérieur de le découvrir », déplore-t-elle, avant d’ajouter que « la communauté internationale, et particulièrement le Conseil de sécurité de l’ONU, doit arrêter de regarder ailleurs et agir pour remédier à la situation ».

 

 

Partagez cette actualité


 

 

 

 

Opérations liées :

FISNUA