Kosovo/Serbie

 

30 août 2011

Kosovo/Serbie

La KFOR maintiendra ses effectifs en raison des tensions

Le Commandant de la KFOR, Erhard Buehler, a exclu l’idée d’une autre réduction des effectifs pour l’instant en raison de la récente crise frontalière. La KFOR, qui a considérablement réduit ses effectifs ces dernières années, envisageait de retirer d’ici la fin de l’année la moitié de ses 5000 militaires encore déployés. Le vice-premier ministre serbe chargé de l'intégration européenne, Bozidar Djelic, a pour sa part affirmé à Euroactiv Serbie que l’intégration européenne ne devait pas devenir un prétexte pour exercer « une pression malvenue » sur la Serbie. Il avertit donc l’EULEX de rester « neutre » et rappelle que si le dialogue avec le Kosovo « se révèle asymétrique, si Belgrade doit accepter tout ce qu'exige Pristina, ce n'est plus un dialogue, c'est du chantage ». Il maintient également que le démantèlement des institutions parallèles du nord du Kosovo ne serait « pas démocratique ».

 

 

Partagez cette actualité


 

 

 

 

Opérations liées :

EULEX-Kosovo KFOR MINUK OMIK