Soudan

 

1er sept. 2011

Soudan

Le Soudan accusé d’utiliser la technique de « la terre brûlée » comme arme de guerre

Le vice-président du SPLM-N, Abdelaziz al-Hilou, affirme aujourd’hui que les bombardements du Sud-Kordofan par l’armée soudanaise ont pour but « d’empêcher la population de cultiver les champs afin que lorsque la saison sèche arrivera ils soient contraints de quitter la zone, de manière à isoler le SPLM-N ». Il rappelle que « l’usage de la terre brûlée a historiquement été l’arme la plus efficace utilisée au Darfour ». Le porte-parole de l’armée soudanaise, Alsoarmi Khaled, réfute ces accusations, arguant que « l’armée ne bombarde pas les civils, elle ne viole pas les droits humains et il n’est pas possible d’utiliser la faim comme arme de guerre ». Il précise que le gouvernement travaille en collaboration avec les ONG afin d’acheminer l’aide humanitaire à Kadugli et accuse les rebelles de bloquer l’accès de cette aide.

 

 

Partagez cette actualité


 

 

 

 

Opérations liées :

FISNUA