Soudan/Soudan du Sud

 

4 sept. 2011

Soudan/Soudan du Sud

Le Soudan ne reconnait plus le SPLM-N

Un haut responsable du ministère de l’information, Rabie Abd al Atti, annonce aujourd’hui que Khartoum ne reconnait plus le SPLM dans le nord comme un parti politique, une mesure prise à la suite des affrontements qui ont éclaté jeudi soir dans l’État du Nil Bleu entre les SAF et les forces du SPLM-N loyales au gouverneur de l’État, Malik Agar. M. al Atti prévient ainsi que tout partisan qui désire exercer une activité politique s’expose à une arrestation. Le porte-parole du gouvernement, Kamal Obeid, ajoute que le parti doit s’enregistrer officiellement après avoir désarmé ses milices pour que son statut soit reconnu. De son côté le SPLM fait état d’arrestations de masse visant les membres du parti ainsi que de la fermeture de ses bureaux de Khartoum par les forces de sécurité soudanaises. Khartoum a déclaré hier l’état d’urgence dans l’État du Nil Bleu et a remplacé le gouverneur Malik Agar par un militaire.

 

 

Partagez cette actualité


 

 

 

 

Opérations liées :

FISNUA