Kosovo/Serbie

 

16 sept. 2011

Kosovo/Serbie

Réactions au déploiement des policiers et douaniers dans le nord du Kosovo

L’opération de prise de contrôle des postes-frontière de Jarinje et Brnjak par le gouvernement kosovar, appuyée par les policiers et douaniers de l’EULEX, soulève de nombreuses inquiétudes au sein de la communauté internationale. Si le Secrétaire général de l’OTAN, Anders Fogh Rasmussen, a condamné cet acte unilatéral et a appelé « toutes les communautés et tous les dirigeants à faire preuve de la plus grande retenue dans les prochains jours », le président serbe Boris Tadic a de son côté estimé que « les actions unilatérales [de Pristina] (…) mettent sérieusement en danger la paix et la sécurité dans la région entière ». « Il existe un réel danger de conflit et de bain de sang », a souligné l'ambassadeur russe à l'ONU, Vitaly Tchourkine. « L'OTAN, la KFOR et la mission EULEX envisagent de déployer des douaniers kosovars aux postes-frontières dans le nord du Kosovo, ce qui revient à violer leur mandat et la résolution 1244 », a en outre déploré l'ambassadeur russe en Serbie, Alexandre Konouzine.

 

 

Partagez cette actualité


 

 

 

 

Opérations liées :

EULEX-Kosovo KFOR MINUK OMIK