Soudan/Darfour

 

20 sept. 2011

Soudan/Darfour

Les réfugiés et déplacés du Darfour critiquent le chef de la MINUAD

Un porte-parole des réfugiés et déplacés du Darfour, Hussein Abu Sharati Niyala, a sévèrement critiqué hier le chef de la MINUAD et représentant spécial conjoint pour le Darfour, Ibrahim Gambari. Ce dernier avait déclaré, le 14 septembre dernier, que le nombre d’attaques armées au Darfour avait chuté de plus de 70% au cours des trois dernières années et que le nombre de personnes qui rentraient chez elles avait augmenté en conséquence. Rappelant que Khartoum continuait de commettre un génocide au Darfour et interdisait toujours l’accès à la région aux ONG, il réfute que les réfugiés et déplacés aient pu rentrer chez eux. En conséquence, il demande à ce que M. Gambari s’excuse pour « ces paroles irresponsables » ou démissionne de ses fonctions.

 

 

Partagez cette actualité


 

 

 

 

Opérations liées :

MINUAD