Somalie/ONU

 

20 sept. 2011

Somalie/ONU

Les politiciens somaliens corrompus pourront être visés par des sanctions

Le chef du groupe de surveillance de l’ONU sur les armes en Somalie, Matt Bryden, annonce aujourd’hui que les politiciens somaliens corrompus pourront désormais être visés par des sanctions onusiennes, telles que le gel des avoirs ou l’interdiction de voyager. « La corruption a été identifiée comme étant l’un des principaux obstacles au processus de paix », souligne-t-il. Cette mesure, qui a pour but de renforcer la légitimité, la responsabilité et l’efficacité du TFG somalien, devrait aussi avoir un impact positif sur l’efficacité de l’aide humanitaire qui est parfois détournée avant de pouvoir parvenir à la population. Une équipe de huit enquêteurs commencera son travail cette semaine.

 

 

Partagez cette actualité


 

 

 

 

Opérations liées :

AMISOM BUPNUS EUTM- Somalie