Haïti

 

23 sept. 2011

Haïti

La population de Cité-Soleil réclame le départ de la MINUSTAH

Des résidents du bidonville de Cité-Soleil ont violemment manifesté hier leur mécontentement face à la MINUSTAH et à son inaction suite à de récents incidents. Des habitants du bidonville ont ainsi incendié des tentes dans un camp de déplacés de la zone, camp abritant supposément des bandits. Cette attaque est intervenue en représailles à l’assassinat le 21 septembre, d’un employé d’un centre de santé. Les manifestants ont exigé le départ des éléments de la MINUSTAH déployés dans le bidonville, estimant que ceux-ci étaient inefficaces face à la résurgence des gangs. Alméthys Saint-Fleur Junior, un responsable politique de Cité-Soleil, exhorte aujourd'hui la police haïtienne à prendre les mesures nécessaires à la sécurisation du plus grand bidonville de Port-au-Prince.

 

 

Partagez cette actualité


 

 

 

 

Opérations liées :

MINUSTAH