Haïti

 

24 sept. 2011

Haïti

Martelly défavorable au départ de la MINUSTAH

Lors de son premier discours devant l’Assemblée générale de l’ONU, le président d'Haïti, Michel Martelly, a jugé hier prématuré et préjudiciable pour l’avenir du pays le retrait de la MINUSTAH, soulignant le rôle primordial de la mission pour le rétablissement de l’État de droit et la reconstruction. « Dans le cas d'Haïti, à quoi aurait servi cette mission, si aujourd'hui, sans coup férir, sans préavis, elle se retirerait », s'est-il interrogé. « Je suis conscient du fait que des erreurs inacceptables ont été commises et ont entaché le prestige de la mission, mais les arbres ne doivent pas cacher la forêt », d’ajouter le nouveau président. Suite à des scandales impliquant les Casques bleus, les manifestations exigeant leur départ se sont multipliées; la semaine dernière, le sénat s’est par ailleurs déclaré favorable au départ de la MINUSTAH en 2012.

 

 

Partagez cette actualité


 

 

 

 

Opérations liées :

MINUSTAH