Inde/Cachemire

 

30 sept. 2011

Inde/Cachemire

Des militants cachemiris avertissent d'un possible embrasement

Le président du Front de libération du Cachemire (JKLF), Muhammad Yasin Malik, a averti hier que les militants cachemiris allaient reprendre leurs activités si Muhammad Afzal Guru, un militant condamné a mort pour conspiration suite à l’attaque du parlement indien en 2001, était exécuté. « Le Cachemire s’embrasera si Guru est pendu », a-t-il assuré après avoir rappelé que l’exécution en 1984 du fondateur du JKLF, Muhammad Maqbool Bhat, avait conduit à la prise des armes par les militants du Cachemire. M. Malik appelle ainsi « tous les partis politiques en Inde à reconnaitre la sensibilité du Cachemire et à ne pas pousser les cachemiris à la violence ».

 

 

Partagez cette actualité


 

 

 

 

Opérations liées :

UNMOGIP