Kosovo/Serbie

 

27 oct. 2011

Kosovo/Serbie

Quelques barricades partiellement démantelées dans le nord du Kosovo

Les Serbes du nord du Kosovo commencent aujourd’hui à démanteler partiellement certaines barricades érigées le mois dernier afin de laisser passer des véhicules de la KFOR. Si cette évolution témoigne d’une diminution des tensions dans la région, elle est toutefois qualifiée d’insuffisante par le porte-parole de la KFOR, Frank Martin. « Nous voulons toujours la liberté de mouvement sans limitations. Nous le voulons pour la KFOR, pour EULEX, pour toute autre organisation mais aussi pour la population », explique-t-il. Les Serbes du nord du Kosovo, qui ne reconnaissent pas l’autorité de Pristina et considèrent toujours Belgrade comme leur capitale, avaient fait part en début de semaine de leur intention de laisser l’EULEX et la KFOR traverser librement le nord du Kosovo « à la condition qu’ils ne transportent pas de policiers ou douaniers kosovars albanais » (qui dépendent de Pristina) vers les postes-frontière de Brnjak et de Jarinje. Il n’y a « pas de raison pour accepter des conditions, quelles qu’elles soient, pour la liberté de mouvement de qui que ce soit », avait réagi un porte-parole de la KFOR, Uwe Nowitzki.

 

 

Partagez cette actualité


 

 

 

 

Opérations liées :

EULEX-Kosovo KFOR MINUK OMIK