Libye/HRW

 

31 oct. 2011

Libye/HRW

HRW dénonce des milices qui « terrorisent » les déplacés de Tawargha à Misrata

HRW affirme aujourd’hui que des milices de la ville de Misrata « terrorisent » les résidents déplacés de la ville de Tawargha au motif de leur présumée loyauté à Mouammar Kadhafi. Se basant sur des douzaines de témoignages recueillis, l’ONG fait état d’exécutions extrajudiciaires, d’arrestations arbitraires et de traitements inhumains menant parfois jusqu’à la mort. « La revanche contre les habitants de Tawargha, quelles que soient les accusations à leur encontre, va à l’encontre de l’objectif de la révolution libyenne », souligne la directrice d’HRW pour le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord, Sarah Leah Whitson. Pendant le conflit, la ville de Tawargha était utilisée comme base arrière pour des attaques sur la ville assiégée de Misrata.

 

 

Partagez cette actualité


 

 

 

 

Opérations liées :

MANUL