Afghanistan

 

2 nov. 2011

Afghanistan

La force de protection publique afghane peine à se mettre en place

L’AssociatedPress, citant un rapport du gouvernement américain publié le mois dernier, indique que la force de protection publique afghane (APPF) « ne sera pas en mesure d’assurer ses responsabilités liés aux services de sécurité » d’ici mars 2012. Face à ces retards, un haut-responsable de l’OTAN, Edward Dorman, indique que l’OTAN enverra entre 150 et 170 conseillers supplémentaires auprès de l’APPF afin d’accélérer sa mise sur pied. Le rapport américain indique notamment qu’il manque 18 600 des 25 000 membres de l’APPF nécessaire afin de remplacer le départ des compagnies privées de sécurité tandis que les programmes de formation, qui devaient faire graduer 500 gardes de sécurité aux trois semaines, n’ont formé que 615 personnes.

 

 

Partagez cette actualité


 

 

 

 

Opérations liées :

EUPOL Afghanistan FIAS