Somalie

 

14 nov. 2011

Somalie

Au moins trois tirs de missiles sur des positions shebabs

Les habitants d’Afgoye, située à une trentaine de kilomètres au sud de Mogadiscio, fuient la ville après qu’au moins trois fortes explosions attribuées à des tirs de missiles aient été entendues hier soir près d’une base rebelle de la ville. « Nous avons entendu de très fortes explosions, un peu comme celle provoquées par un missile, dans plusieurs zones de la région, y compris Ambareso et K50 », à 50 km de la capitale, rapporte un habitant, Idiris Moalim. « Certaines de ces explosions se sont produites au niveau de camps d’entraînements shebab et de barrages de sécurité mais rien n’est très clair pour le moment », ajoute-t-il. « Je suis sûr qu’il y avait un meeting dans la base près de l’orphelinat (d’Afgoye, où est tombé un des missiles), a indiqué un autre résident d’Afgoye, Osman Odowa, car « des véhicules blindés et de luxueux 4x4 grouillaient dans les environs hier après-midi ». Selon un porte-parole rebelle qui a refusé d’être nommé, ces missiles ont été tirés à partir de bâtiments croisant au large et n’ont pas fait de victimes. Les États-Unis, la France et plusieurs autres nations disposent de navires de guerre dans l’océan Indien. Les autorités kényanes avaient averti les résidents somaliens il y a deux semaines de ne pas rester près des camps shebabs pour cause de frappes imminentes contre leurs positions.

 

 

Partagez cette actualité


 

 

 

 

Opérations liées :

AMISOM