Somalie

 

18 nov. 2011

Somalie

Trois régions du sud ne sont plus classées comme étant en « état de famine »

Le centre d’analyse pour la sécurité alimentaire (FSNAU) de l’ONU annonce aujourd’hui dans un communiqué que trois régions du sud de la Somalie sont passées de « l’état de famine » à celui d’ « urgence », mais rappelle que la famine qui sévit dans la région reste la pire crise au monde. « Une aide humanitaire substantielle a atténué les conséquences de déficits alimentaires extrêmes » dans les régions de Bay, Bakol, et Bas Shabelle, explique le communiqué, avant de souligner que « les taux de mortalité, particulièrement pour les jeunes enfants, restent extrêmement élevés, en partie du fait des épidémies continues de rougeole, de choléra et de malaria ». La chef d’Oxfam en Somalie, Senait Gebregziabher, a favorablement accueilli cette annonce et s’est félicitée du travail des ONG somaliennes et internationales. Elle a toutefois relevé que le conflit qui sévit actuellement entre Al Shebab et les troupes gouvernementales, les troupes kényanes et l’AMISOM mettait en danger les efforts humanitaires. « L’insécurité interrompt déjà la fourniture de l’aide à des dizaines de milliers de personnes à un moment critique de la crise, et l’escalade de la violence pourrait faire dérailler le processus de rétablissement », a-t-elle déploré.

 

 

Partagez cette actualité


 

 

 

 

Opérations liées :

AMISOM