Liban/TSL

 

25 nov. 2011

Liban/TSL

Mikati prêt à démissionner en cas de non financement du TSL

Le Premier ministre libanais, Najib Mikati, a menacé hier de démissionner si son gouvernement, dominé par le Hezbollah, persistait dans son refus de financer le TSL. « Je ne peux pas imaginer être le Premier ministre d'un gouvernement sous lequel le Liban ne respecterait pas ses engagements et serait isolé sur la scène internationale », a déclaré M. Mikati. Il a estimé que son éventuelle démission « protègerait le Liban », qui selon lui pourrait faire face à des sanctions internationales s’il s’obstine à ne pas régler son dû au TSL. Pour l’année 2011, le Liban doit contribuer à hauteur de  49% du  budget du TSL, soit 35 millions de dollars. Le versement attendu pour octobre dernier, se fait toujours attendre du fait de l’opposition du Hezbollah au tribunal qu’il juge biaisé. En effet, celui-ci, instauré pour juger les responsables du meurtre de l’ex-Premier ministre libanais Rafic Hariri a inculpé quatre membres du Hezbollah dont aucun n’a pour le moment pu être arrêté.

 

 

Partagez cette actualité


 

 

 

 

Opérations liées :

FINUL