Soudan/Darfour/CPI

 

2 déc. 2011

Soudan/Darfour/CPI

Demande de mandat d'arrêt contre le ministre soudanais de la Défense

Le bureau du procureur de la CPI, Luis Moreno-Ocampo, publie aujourd’hui un communiqué annonçant le transfert à la chambre préliminaire de la CPI d’une demande de mandat d’arrêt contre le ministre soudanais de la Défense, Abdelrahim Mohammad Hussein, pour crimes contre l’humanité et crimes de guerre commis au Darfour d’août 2003 à mars 2004 alors qu’il occupait la fonction de ministre de l’Intérieur et de Représentant spécial du président soudanais au Darfour. Selon le communiqué, le procureur détiendrait des preuves démontrant la responsabilité de M. Hussein dans « la coordination des crimes, notamment le recrutement, la mobilisation, l’armement, l’entraînement et le déploiement de la milice janjawid en tant que membres des forces du gouvernement du Soudan, avec la connaissance que ces forces commettraient des crimes ». Dans le cadre de son enquête sur le génocide au Darfour, la CPI poursuit déjà cinq personnes dont le président soudanais, Omar él-Béchir, son ancien ministre des Affaires humanitaires, Ahmed Haroun, et le chef de milice janjawid Ali Kosheib. Le communiqué précise que cette demande vise entre autres à « continuer d’attirer l’attention du public sur la politique et les actions du gouvernement du Soudan ».

 

 

Partagez cette actualité


 

 

 

 

Opérations liées :

MINUAD