RDCongo

 

3 déc. 2011

RDCongo

L’UDPS rejette les premiers résultats partiels

Le candidat à la présidence congolaise et chef de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS), Etienne Tshisekedi, rejette aujourd’hui les premiers résultats partiels de l’élection présidentielle du 28 novembre et met en garde le président sortant, Joseph Kabila, crédité d’une avance confortable sur M. Tshisekedi, ainsi que le président de la CENI, Daniel Ngoy Mulunda, qui a publié hier les premiers résultats partiels avec trois jours d’avance sur l’échéancier prévu.  « Non seulement l'UDPS rejette ces résultats, mais met en garde MM. Ngoy Mulunda et Kabila pour qu'ils respectent la volonté du peuple congolais dans la publication des résultats. Dans le cas contraire, ils risquent de commettre des actes suicidaires », affirme M. Tshisekedi. Selon ces résultats partiels, M. Kabila bénéficierait de 52% des voix contre 34% pour M. Tshisekedi. Concernant le dévoilement anticipé de ces chiffres, le Secrétaire général de l’UDPS, Jacquemin Shabani, accuse la CENI de vouloir changer les résultats du vote en faveur de M. Kabila et prend pour preuve le fait que seuls 0,02% des résultats aient été dévoilés hier concernant Kinshasa, où M. Tshisekedi semble détenir ses principaux appuis électoraux, contre 27% au Katanga, fief de M. Kabila.

 

 

Partagez cette actualité


 

 

 

 

Opérations liées :

EUPOL - RDCongo EUSEC - RDCongo MONUSCO