Fiche d'information de l'organisation : CEN-SAD

Retour au détail: CEN-SAD

CEN-SAD

La Communauté des États sahélo-sahariens (CEN-SAD) est une organisation internationale regroupant 28 États africains et ayant pour but de faciliter les liens économiques, sociaux et culturels entre les États-membres ainsi que de consacrer le principe de non-agression et de non-ingérence dans les affaires intérieures des États membres. Elle a été créée le 4 février 1998 à Tripoli, en Libye, lors d’un sommet réunissant les chefs d’État de la Libye, du Mali, du Niger, du Soudan et du Tchad.

États membres

Bénin, Burkina Faso, République centrafricaine, Comores (depuis 2007), Côte d'Ivoire, Djibouti, Égypte, Érythrée, Gambie, Ghana (depuis 2005), Guinée (depuis 2007), Guinée-Bissau, Kenya (depuis 2008), Liberia, Libye, Mali, Maroc, Mauritanie (depuis 2008), Niger, Nigeria, Sao Tomé-et-Principe (depuis 2008), Sénégal, Sierra Leone (depuis 2005), Somalie, Soudan, Tchad, Togo, Tunisie.

Organes


Le Traité de Tripoli prévoit que ses principaux organes sont :

  • la Conférence des Leaders et Chefs d'État, l'organe politique et décisionnel suprême.
  • le Conseil exécutif, chargé de la préparation des plans relatifs aux programmes d'intégration et de la mise en œuvre des décisions de la Conférence des leaders et chefs d'Éta.
  • le Secrétariat général, organe administratif et exécutif de la CEN-SAD.
  • la Banque sahélo-saharienne pour le développement et le commerce (BADC), créée en 1999 et chargée d’exercer toutes les activités bancaires de l’organisation, financières et commerciales.
  • le Conseil économique, social et culturel (CESC), chargé d’aider les autres organes de la CEN-SAD dans la conception et la préparation des politiques, plans et programmes de développement économique, social et culturel des pays membres.

La paix et la sécurité


La CEN-SAD est activement impliquée dans la gestion des conflits sur le terrain. Elle a ainsi adopté la charte de sécurité de la Communauté, le 5 février 2000 à N'Djamena, puis la Déclaration de Niamey sur la prévention des conflits et le règlement pacifique des différends lors de son 5ème Sommet qui s’est déroulé au Niger les 14 et 15 mars 2003. Elle a ensuite adopté un Mécanisme de prévention, de gestion et de résolution au cours de son 6ème Sommet qui s’est tenu le 15 mai 2004 à Bamako, au Mali. Ce Mécanisme a pour objectif de promouvoir la paix et la sécurité au sein de la communauté sahélo-saharienne, conformément à la Charte des Nations Unies et au Protocole relatif à la création du Conseil de paix et de sécurité de l'Union africaine.