Haïti

 

27 déc. 2011

Haïti

La police haïtienne accusée d'exactions

Deux rapports publiés aujourd’hui par le Haut commissariat des Nations Unies aux droits de l'homme  (HCDH) et la Section des droits de l'homme de la MINUSTAH impliquent la police haïtienne dans des exécutions extra judiciaires, sommaires ou arbitraires. Les évènements reprochés sont liés aux décès de neuf personnes à Port-au-Prince entre octobre 2010 et juin 2011. Selon les rapports, « il y a lieu de craindre que l'utilisation illégale de la force par la police a entraîné la mort des victimes (…) Dans l'un des cas présentés, un homme de 44 ans, Serge Démosthène, aurait été battu à mort par des policiers, à l'intérieur de l'un des commissariats les plus importants de la ville de Port-au-Prince, en présence de hauts fonctionnaires du pouvoir judiciaire, en plein jour, alors qu'il était en garde-à-vue ». Les deux organismes « appellent le Gouvernement d'Haïti à diligenter des enquêtes approfondies, promptes et impartiales sur tous les cas d'utilisation illégale alléguée de la force par la police et à s'assurer que les officiers responsables soient traduits en justice ».

 

 

Partagez cette actualité


 

 

 

 

Opérations liées :

MINUSTAH