Soudan/Darfour

 

7 janv. 2012

Soudan/Darfour

34 personnes manquent toujours à l’appel suite à l’offensive du JEM

Ahmed Hagar, le maire de Wad Banda, une ville du Nord-Kordofan, a annoncé hier que 34 personnes étaient toujours portées disparues depuis les attaques lancées le mois dernier par des rebelles darfouris contre plusieurs localités de la région. En décembre dernier, le JEM a attaqué plusieurs localités dans le nord du Kordofan, voisin de l’État du Nord-Darfour, annonçant vouloir marcher sur Khartoum. Le maire de Wad Banda, une des localités touchées, a ajouté que 10 blessés étaient encore hospitalisés. Il a également déclaré que 112 personnes étaient récemment retournées dans la région après avoir été enlevées par les rebelles.

Les autorités soudanaises ont déclaré hier que 34 personnes sont toujours portées disparues depuis les attaques par des rebelles du Darfour contre des localités du Nord Kordofan le mois dernier. En décembre dernier, le JEM a attaqué plusieurs localités dans le nord du Kordofan, voisin de l’État du Nord-Darfour, annonçant vouloir marcher sur Khartoum. Hier, Ahmed Hagar, le maire de Wad Banda, une des localités touchées a déclaré que 34 personnes sont toujours portées disparues et 10 blessés sont encore hospitalisés. Il a également déclaré que 112 personnes sont récemment retournées dans la région après avoir été enlevées par les rebelles.

 

 

Partagez cette actualité


 

 

 

 

Opérations liées :

MINUAD