Syrie/ONU/France/Royaume-Uni/Maroc

 

29 janv. 2012

Syrie/ONU/France/Royaume-Uni/Maroc

Actualisation du projet de résolution sur la Syrie au Conseil de sécurité

Les pays européens et arabes à l'origine d'un projet de résolution sur la Syrie au Conseil de sécurité de l'ONU ont décidé d’en retravailler le texte suite à la suspension de la mission d’observation de la Ligue arabe. Selon les pays européens, cette suspension illustre le besoin d'une action de l'ONU. Le ministre français des Affaires étrangères, Alain Juppé, a d’ailleurs contacté son homologue russe, Sergueï Lavrov, pour le convaincre de se rallier au projet de résolution. Un porte-parole de la mission britannique à l'ONU a déclaré que le Royaume-Uni travaille « avec le Maroc et les autres membres du Conseil pour actualiser la résolution ». Le projet initial de résolution présenté officiellement avant-hier demande l'arrêt des violences ainsi que le transfert des pouvoirs du président syrien Bachar al-Assad à son vice-président avant l'ouverture de négociations. (Source : RTBF)

Les pays européens et arabes à l'origine d'un projet de résolution sur la Syrie au Conseil de sécurité de l'ONU ont décidé d’en retravailler le texte suite à la suspension de la mission d’observation de la Ligue arabe. Selon les pays européens, cette Les pays européens et arabes à l'origine d'un projet de résolution sur la Syrie au Conseil de sécurité de l'ONU ont décidé d’en retravailler le texte suite à la suspension de la mission d’observation de la Ligue arabe. Selon les pays européens, cette suspension illustre le besoin d'une action de l'ONU. Le ministre français des Affaires étrangères, Alain Juppé, a d’ailleurs contacté son homologue russe, Sergueï Lavrov, pour le convaincre de se rallier au projet de résolution. Un porte-parole de la mission britannique à l'ONU a déclaré que le Royaume-Uni travaille « avec le Maroc et les autres membres du Conseil pour actualiser la résolution ». Le projet initial de résolution présenté officiellement avant-hier prévoit l'arrêt des violences ainsi que le transfert des pouvoirs du président syrien Bachar al-Assad à son vice-président avant l'ouverture de négociations. (Source : RTBF)suspension illustre le besoin d'une action de l'ONU. Le ministre français des Affaires étrangères, Alain Juppé, a d’ailleurs contacté son homologue russe, Sergueï Lavrov, pour le convaincre de se rallier au projet de résolution. Un porte-parole de la mission britannique à l'ONU a déclaré que le Royaume-Uni travaille « avec le Maroc et les autres membres du Conseil pour actualiser la résolution ». Le projet initial de résolution présenté officiellement avant-hier prévoit l'arrêt des violences ainsi que le transfert des pouvoirs du président syrien Bachar al-Assad à son vice-président avant l'ouverture de négociations. (Source : RTBF)

 

 

Partagez cette actualité


 

 

 

 

Opérations liées :

MISNUS