Soudan/Darfour/Chine/Russie

 

9 févr. 2012

Soudan/Darfour/Chine/Russie

Darfour : Amnesty accuse la Chine et la Russie de violer l'embargo sur les armes

Amnesty International accuse la Chine, la Russie et le Bélarus, dans un rapport publié aujourd’hui, d’avoir violé l'embargo sur les armes à destination du Darfour décrété en 2004 par le Conseil de sécurité de l’ONU. « La Chine et la Russie vendent des armes au gouvernement du Soudan tout en sachant qu'une bonne partie sera de toute vraisemblance utilisée pour commettre des violations des droits de l'homme au Darfour », explique le responsable des recherches sur le contrôle des armes à Amnesty, Brian Wood. Les combats au Darfour s’accompagnent de raids aériens menés par des hélicoptères de combat russes Mi-24, dont Khartoum a acquis 36 nouveaux modèles entre 2007 et 2009, et des avions d'attaque russes Sukhoi-25. « Leur remplacement continu par la Fédération russe permet la poursuite de telles attaques », déplore l’ONG. « Nos livraisons d'armements au gouvernement soudanais sont régies par des accords intergouvernementaux appropriés prévoyant un mécanisme de contrôle de l'usager final », se défend le porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères, Alexandre Loukachevitch. Son homologue soudanais, Al-Obaid Adam Marawih, affirme pour sa part que ce rapport pose les bases d’un plan international pour imposer une zone d’exclusion aérienne au dessus du pays et permettre aux groupes d’aide étrangers d’accéder au Sud-Kordofan et au Nil Bleu. Le Conseil de sécurité examinera de nouveau la semaine prochaine les sanctions contre le Soudan. (Sources : AI, AFP, Sudan Tribune)

 

 

Partagez cette actualité


 

 

 

 

Opérations liées :

FISNUA MINUAD