Serbie/Kosovo

 

14 févr. 2012

Serbie/Kosovo

Début du référendum dans le nord du Kosovo

Malgré les pressions du Kosovo, de la Serbie et de l'UE pour qu’ils renoncent à cette initiative, les Serbes du nord du Kosovo votent aujourd’hui et demain lors d’un référendum très contesté et non reconnu qui a pour but de dénoncer les institutions albanaises kosovares et les concessions qui leur ont été accordées par Belgrade. Plus de 35 000 électeurs inscrits dans les quatre municipalités à majorité serbe du nord du pays sont ainsi appelés à répondre à la question « acceptez-vous les institutions de la prétendue République du Kosovo installée à Pristina? ». L’issue du scrutin est prévisible, une majorité écrasante des électeurs devant répondre à cette question par la négative. Les autorités serbes avaient pourtant demandé à la population de ne pas organiser ce référendum, qui « n'est pas conforme à la Constitution serbe » et qui « ne peut que contribuer à l'approfondissement de la crise », selon le président serbe Boris Tadic. Cette initiative « ne peut pas renforcer la position de la Serbie dans les négociations avec Pristina », d’ajouter le porte-parole du gouvernement serbe, Milivoje Mihajlovic. Maja Kocijancic, la porte-parole de la chef de la diplomatie européenne, Catherine Ashton, a de son côté déclaré hier que « ni la violence, ni un référendum ne constituent une solution ». Belgrade est engagée depuis mars dernier dans des pourparlers avec Pristina, et les progrès effectués dans ces pourparlers sont cruciaux pour le processus d’intégration de la Serbie à l’UE. Les Serbes du nord du Kosovo redoutent que Belgrade les abandonne sous la pression européenne. (Sources : AFP, Reuters)

 

 

Partagez cette actualité


 

 

 

 

Opérations liées :

EULEX-Kosovo KFOR MINUK OMIK