RDCongo/ONU

 

20 mars 2012

RDCongo/ONU

Un rapport de l’ONU incrimine les forces de sécurité congolaises

L’ONU publie aujourd’hui un rapport dans lequel elle met en lumière les violations des droits de l’homme ayant été perpétrées par les forces de sécurité de la RDC lors des élections législatives et présidentielles de 2011. Selon ce document, au moins 33 personnes auraient été tuées, 83 blessées et 13 auraient disparu entre le 26 novembre et le 25 décembre derniers. Le rapport indique également que la plupart de ces violations graves des droits de l’homme auraient été commises par des membres de la Garde républicaine, de la Police nationale, notamment par des agents de la Légion nationale d'intervention et du Groupe mobile d'intervention, et de l'Agence nationale de renseignements. Des membres des FARDC se seraient également rendus coupables de violations, mais dans une moindre mesure. Le Représentant spécial de l'ONU pour la RDC, Roger Meece, et la Haut-Commissaire de l'ONU aux droits de l'homme, Navi Pillay, ont vivement critiqué les autorités congolaises face à ce rapport. (Source : ONU)

 

 

Partagez cette actualité


 

 

 

 

Opérations liées :

EUPOL - RDCongo EUSEC - RDCongo MONUSCO