Syrie

 

27 mars 2012

Syrie

Damas accepte le plan de Kofi Annan

Le porte-parole de Kofi Annan, Ahmad Fawzi, annonce aujourd'hui que le gouvernement syrien a dit accepter le plan proposé par l'émissaire de l'ONU et de la Ligue arabe, qui prévoie notamment que l'ONU supervise la cessation de la violence armée. « Le gouvernement syrien a écrit à l'Envoyé spécial conjoint Kofi Annan pour accepter son plan en six points, approuvé par le Conseil de sécurité des Nations unies », déclare-t-il, soulignant qu’il s’agit d’une « étape initiale importante qui pourrait mettre un terme à la violence et à l'effusion de sang ». Ce plan préconise notamment un retrait des armes lourdes et des troupes des agglomérations, l’arrêt de toute forme de violence armée par toutes les parties (sous supervision d’une force d’observation de l'ONU), la fourniture de l'assistance humanitaire dans les zones affectées par les combats, la liberté de mouvement y compris pour les journalistes et la libération des prisonniers arbitrairement détenus. L’application de ce plan par Damas permettra de « créer un environnement propice à un dialogue politique qui répondrait aux aspirations légitimes du peuple syrien », estime M. Fawzi. Après s'être rendu en Russie hier, M. Annan est aujourd'hui en Chine pour obtenir l'appui du gouvernement chinois. (Sources : ONU, AFP, Reuters)

 

 

Partagez cette actualité


 

 

 

 

Opérations liées :

MISNUS