Haïti

 

1er avr. 2012

Haïti

Un comité demande de nommer un commandant par intérim pour l’armée

Le comité mis en place par le président haïtien, Michel Martelly, afin de superviser la création d’une armée nationale recommande de nommer un commandant par intérim afin de prendre en charge les anciens soldats et les nouvelles recrues qui occupent depuis plusieurs semaines des bâtiments gouvernementaux et d’anciens camps militaires malgré les injonctions du gouvernement. Selon un membre du comité, George Michel, cette recommandation fait partie d’un rapport qui a été remis en décembre, mais qui n’a toujours pas été rendu public. M. Michel a déclaré hier que « s'il y avait un haut commandement, tous ceux qui prétendent faire partie de l'armée devraient se conformer aux ordres de leurs supérieurs». Par ailleurs, Guy Philippe, qui avait dirigé la rébellion contre Aristide, a accordé une entrevue à Reuters au cours de laquelle il a conseillé au gouvernement d’appliquer la recommandation du comité. Il a averti « qu’avant longtemps ces groupes pourraient atteindre 30 000 hommes et un général qui pourrait émerger comme leur chef pourrait prendre le pouvoir » par la force. « Ils ont des armes, ils sont entraînés et s’ils deviennent une force indisciplinée, personne ne pourra les contrôler », a-t-il ajouté. (Source : Reuters)

 

 

Partagez cette actualité


 

 

 

 

Opérations liées :

MINUSTAH