Haïti

 

3 mai 2012

Haïti

D’anciens soldats donnent au président jusqu’au 18 mai pour réinstaurer l’armée

Lors d'une conférence de presse récente, un groupe d’anciens soldats haïtiens a donné jusqu'au 18 mai pour que le président Michel Martelly remplisse sa promesse de réinstaurer l’armée. Un ancien sergent, Yves Jeudy, avertit en effet qu’après « le 18 mai, si le gouvernement n'a rien fait, ils verront ce qui se passe. Nous n'allons pas faire marche arrière et ils doivent nous donner une réponse rapide. Nous manquons de patience ». Par ailleurs, un membre de la Commission d'État d'Organisation de la composante militaire de la Force Publique, Georges Michel, estime que l’option de l’usage de la force par la MINUSTAH pour mettre fin à la crise est extrêmement risquée puisque « les soldats rebelles sont plus populaires que les soldats de la Paix des Nations Unies (...) Ce serait une catastrophe majeure pour le président Martelly s'il fait appel à la MINUSTAH pour sévir contre eux. Ils seront considérés comme des héros et Martelly comme le méchant ». (Source : Haïti libre)

 

 

Partagez cette actualité


 

 

 

 

Opérations liées :

MINUSTAH