Haïti/ONU

 

10 mai 2012

Haïti/ONU

La CEALC se prononce contre toute coupure dans les ressources de la MINUSTAH

Dans le cadre de la 33e séance de la cinquième Commission de l'Assemblée générale de l'ONU sur le financement des opérations de maintien de la paix qui se tient aujourd'hui, la Communauté des États d’Amérique latine et des Caraïbes (CEALC) s’est opposée à toute coupure budgétaire concerant la MINUSTAH. Dans un résumé préliminaire de la réunion publié en début d'après-midi, le représentant du Chili, Octavio Errazuriz, qui s’exprimait au nom de la CEALC, a appuyé sans réserve la demande de ressources nécessaires au fonctionnement de la MINUSTAH et a recommandé à la Commission de bien tenir compte de la situation sur le terrain pour évaluer les besoins de la mission. Le représentant du Canada, Conrad Sheck, s’exprimant au nom des pays du Groupe CANZ (Canada, Australie et Nouvelle-Zélande), a pour sa part fait remarquer qu’il fallait donner une attention particulière à la stabilisation d’Haïti et trouver pour cela des solutions immédiates et continues. Selon lui, « le développement sur le long terme demeure en effet fragile, en partie dû à l’instabilité politique et à la volonté politique, qui reste insuffisante en ce qui concerne le besoin de lancer les réformes nécessaires ». Plusieurs autres pays se sont prononcés en faveur de la MINUSTAH, dont le Brésil, le Mexique, le Pérou et le Guatemala. Le compte rendu complet de la réunion sera disponible plus tard en journée. (Source: ONU)

 

 

Partagez cette actualité


 

 

 

 

Opérations liées :

MINUSTAH

 

 

 

Organisations liées :

ONU

 

 

 

États liés :

Brésil Chili Guatemala Mexique Pérou