Syrie/ ONU

 

12 juin 2012

Syrie/ ONU

L’ONU dénonce l’implication d’enfants dans les violences syriennes

Un rapport de l'ONU accuse aujourd'hui l’armée syrienne d'avoir torturé et exécuté sommairement des enfants et classe désormais la Syrie comme l'un des pires pays sur sa liste annuelle « de la honte », où figurent les pays en conflit où les enfants sont tués, torturés et forcés à combattre. La Représentante spécial de l’ONU pour les enfants dans les conflits armés, Radhika Coomaraswamy, a déclaré avoir « rarement vu autant de brutalité contre les enfants qu’en Syrie, où les filles et les garçons sont emprisonnés, torturés, exécutés et utilisés comme boucliers humains ». Le rapport de l’ONU cite notamment le cas d'une opération des troupes prorégime contre le village d’Ayn l’Arouz, dans la province d’Idleb, lors de laquelle des enfants ont été « utilisés par des soldats et des miliciens comme boucliers humains, placés devant les vitres des autocars transportant les militaires pour pénétrer dans le village lors de l'assaut ». Par ailleurs, HWR indique qu’au moins 1 176 enfants ont péri depuis le début des violences en Syrie et que les groupes rebelles, dont l’ASL, sont également suspectés de recruter et d’impliquer des enfants dans le conflit. (Sources : AFP, Reuters, Le Point, L'Express)

 

 

Partagez cette actualité


 

 

 

 

Opérations liées :

MISNUS