Syrie/ONU

 

17 juin 2012

Syrie/ONU

Un responsable de l’opposition demande plus que la MISNUS

Suite à la suspension du travail des observateurs de la MISNUS, le chef du bureau politique du CNS, Burhan Ghalioun, a appelé hier à déployer des Casques bleus en Syrie. S'exprimant en marge d'une réunion de l'opposition syrienne à Istanbul, M. Ghalioun a déclaré qu’il « est clair qu'on ne peut pas compter sur des observateurs désarmés, il faut envoyer en Syrie des Casques bleus, une mission plus nombreuse et capable de se protéger contre la violence de ce régime ». Selon lui, la suspension de l'activité des observateurs de l'ONU était une condamnation claire de la politique du régime syrien. Il ne croit par pour autant que le plan Annan soit mort, car « il y a une possibilité de le sauver en amenant le Conseil de sécurité à voter sous le chapitre sept une résolution demandant l'exécution sous la menace de la force de ce plan ». (Source : AFP)

 

 

Partagez cette actualité


 

 

 

 

Opérations liées :

MISNUS

 

 

 

Organisations liées :

ONU