Syrie/ONU

 

6 juill. 2012

Syrie/ONU

Ban Ki-moon veut une MISNUS moins militaire et plus politique

Le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, recommande que la MISNUS soit réorientée vers un rôle plus politique, avec une composante militaire réduite. Dans un rapport transmis aujourd’hui aux 15 pays membres du Conseil de sécurité de l’ONU, et dont l'AFP a obtenu une copie, M. Ban envisage plusieurs options pour la mission : retrait, statu quo, renforcement, protection armée. Il rejette cependant ces possibilités en faveur d'une modification de la structure et des objectifs de la Mission afin de renforcer sa capacité à assumer un rôle de bons offices et à faciliter un dialogue politique entre pouvoir et opposition en Syrie. Une composante réduite d'observateurs militaires, dont le nombre n’est pas précisé, soutiendrait ces activités menées par des civils, précise le rapport. M. Ban estime que la MISNUS, pourrait garder une capacité militaire d'observation pour accomplir efficacement des tâches de contrôle et d'enquête, mais avec des possibilités d'action limitées si la situation actuelle persiste, c'est-à-dire si les violences continuent. M. Ban recommande finalement de redéployer la Mission du terrain vers Damas pour minimiser les risques. (Source : AFP)

 

 

Partagez cette actualité


 

 

 

 

Opérations liées :

MISNUS

 

 

 

Organisations liées :

ONU